Petite enfance

Nos propositions clés 

➡️ Nous rendrons la procédure d'attribution des places en crèche transparente et sécurisante pour les parents.

➡️ Nous accélèrerons les délais de traitement des demandes de places en crèche.

➡️ Nous offrirons la possibilité aux parents de déposer une demande pour une crèche dans un autre arrondissement que le leur.

➡️ Nous travaillerons avec la CAF pour faire de « monenfant.fr » la porte d’entrée des parents pour trouver des solutions d’accueil petite enfance à Paris. 

➡️ Nous revaloriserons les métiers de la petite enfance. 

Notre diagnostic

👉 Places en crèche : le parcours du combattant. 

À Paris, tous les jeunes parents sont confrontés au même problème : les places en crèche sont inégalement réparties, leur attribution est opaque et les conditions d'accueil sont trop rigides. Cela contribue à faire fuire les familles, dans une ville où le taux de natalité ne cesse de baisser.

👉 Des inégalités entretenues dès les premiers jours de la vie d'un enfant :

La Ville doit offrir les mêmes chances à tous les enfants, en menant une politique ambitieuse de réduction des inégalités dès le plus jeune âge : 

🔹Les 1 000 premiers jours de la vie d’un enfant sont décisifs. Pendant cette période, les familles doivent être accompagnées. Et c’est le rôle de la municipalité ! C’est elle qui gère l’accueil de la petite enfance, les premiers contacts avec l’extérieur, les premiers apprentissages. Elle accompagne également les parents dans leur propre apprentissage de la parentalité. 

🔹Durant ces 1 000 premiers jours, la résorption des inégalités entre les enfants est donc primordiale. La ville doit garantir un accueil égal pour tous.

👉 Les métiers de la petite enfance ne sont pas suffisamment valorisés :

Pourtant, ces métiers sont fondamentaux pour nos enfants et leurs familles. Il faut donc impérativement mieux accompagner les professionnels, et les renforcer.

Nos propositions

                

👉 Mieux accompagner les parents et compléter l'offre d'accueil à Paris :

La Ville doit accompagner et soulager les jeunes parents. C’est à elle de s’adapter aux parents et non l’inverse. Nous aiderons tout particulièrement les familles monoparentales, dont le quotidien est de plus en plus difficile.

1️⃣ Nous mettrons en place une plateforme de garde d’enfants qui permettra d’accéder à toutes les solutions : places en crèche disponibles dans le public et le privé, assistantes maternelles, nounous, etc. Grâce à ce guichet unique, les parents pourront aussi connaître les profils et les disponibilités des assistantes maternelles de la Ville de Paris et des nounous.

2️⃣ Nous mettrons aussi en place un guichet unique dans chaque mairie. Ces lieux doivent permettront aux parents et futurs parents d’être reçus pour être accompagnés de manière individualisée dans leurs démarches d’inscription. Ils délivreront la même information, quel que soit l’arrondissement. Ils sont également des lieux d’échange et d’entraide entre parents. Nous développerons aussi les permanences dans les crèches pour les parents souhaitant se renseigner directement auprès des professionnels de la petite enfance.    

3️⃣ Nous rééquilibrerons l’offre d’accueil, en créant notamment de nouvelles capacités d’accueil dans l’ouest parisien. Nous y créerons de nouvelles places de crèche, et de nouvelles maisons des assistantes maternelles pour leur permettre d’y accueillir les enfants et d’y exercer leur métier dans de bonnes conditions.

4️⃣ Nous faciliterons la création de crèches privées et de crèches d’entreprises dans Paris, qui soient au même tarif que les crèches municipales, en mobilisant par exemple les pas d’immeubles des bailleurs sociaux pour faciliter leur implantation.

5️⃣ Nous développerons les places d’accueil d’urgence, en mobilisant en 24h des places de crèches municipales ou d’assistantes maternelles en surnombre ou vacantes. Les parents auront désormais des solutions en cas d’urgences professionnelles (par exemple, un entretien d’embauche) ou d’urgences sociales (séparation, procédure judiciaire, maladie, etc..). Ces places seront destinées en priorité aux familles seules avec enfant.

6️⃣ Nous donnerons plus de souplesse aux crèches en régie pour qu’elles répondent encore mieux aux besoins des parents. Cela permettra notamment d’améliorer leur taux d’occupation, pour permettre aux familles d’obtenir plus facilement une place en cours d’année, ou de mobiliser des berceaux en urgence. Aujourd’hui, une fois la vague des attributions de la rentrée passée, il est difficile pour les parents d’obtenir une place en crèche, quand bien même les crèches ont encore des berceaux libres.

👉 Une attribution des places enfin transparente et juste :

L’égal accès aux services publics est déterminant pour garantir la confiance entre la municipalité et ses habitants. Pour le service public de la petite enfance, nous devons assurer une procédure équitable, efficace et transparente aux Parisiens.

1️⃣ Nous rendrons la procédure d’attribution des places en crèche transparente et sécurisante pour les parents, du dépôt de la demande jusqu’à la réponse. Les parents et les rapports le disent : la procédure est très différente d’un arrondissement à un autre.

🔹Comment ? En leur communiquant précisément le nombre de places disponibles et leur emplacement, les critères de priorité, et en leur permettant d’apprécier dès leur demande les chances d’obtenir une place en crèche ou auprès d'une assistante maternelle. 

🔹Comment ? En faisant en sorte que l’attribution des places reste du ressort des arrondissements mais se fasse sur la base d’une procédure plus transparente et équitable, effectivement appliquée dans tous les arrondissements.

2️⃣ Nous accélérerons le traitement des demandes pour que les parents soient informés dans les plus brefs délais par la mairie.

🔹Comment ? Nous augmenterons la fréquence des commissions : entre 8 et 12 fois par an ; nous apporterons une réponse aux familles dans la semaine qui suit la tenue de la commission.

3️⃣ Nous offrirons la possibilité aux parents de déposer une demande pour une crèche dans un autre arrondissement que le leur (en règle générale, l’arrondissement le plus proche de leur domicile), ou dans une crèche à proximité de leur lieu de travail. Nous travaillerons avec les communes de la petite couronne pour permettre des échanges de place, afin que des Parisiens travaillant en dehors de Paris puissent déposer leur enfant à côté de leur lieu de travail, et réciproquement.

👉 S'attaquer aux inégalités de destin dès la petite enfance : 

La mixité sociale dans les crèches est moins menacée que dans d’autres établissements : les parents sont généralement tellement satisfaits d’obtenir une place en crèche qu’ils prêtent moins d’attention à la sectorisation. Il faut garantir cette mixité et faire en sorte que tous les petits Parisiens démarrent avec les mêmes chances dans la vie. 

1️⃣ Nous développerons l’offre d’éveil au langage par l’art et la musique dès la crèche. 

2️⃣ Nous travaillerons avec la PMI à renforcer la présence de spécialistes de la petite enfance dans les crèches (tels que des psychomotriciens) pour accompagner au mieux les enfants qui en ont besoin. Leur diagnostic et leur travail sont fondamentaux pour accompagner les enfants et prévenir les retards, qui peuvent encore facilement être comblés chez les tout-petits.    

3️⃣ Nous accompagnerons les parents qui le souhaitent pour la scolarisation de leur enfant dès 2 ans. Aujourd’hui, à peine 2 à 3 % des petits Parisiens âgés de 2 ans sont inscrits en école maternelle, contre 10 % au niveau national. La pré-scolarisation est pourtant une réelle opportunité, notamment pour les enfants issus de milieux défavorisés.

4️⃣ Nous proposerons une offre de repas 100 % bio, locale ou équitable dans les crèches parisiennes

👉 Revaloriser les métiers de la petite enfance :

Les métiers de la petite enfance ne sont pas suffisamment reconnus et valorisés par la Ville. Ils sont pourtant gratifiants et exigeants, mais trop souvent précaires. Notre politique de la petite enfance ne s’adresse pas uniquement aux parents, elle s’adresse aussi aux personnels qui, chaque jour, prennent en charge les petits Parisiens, avec un très haut niveau d’exigence et de professionnalisme.

1️⃣ Nous porterons une attention toute particulière aux personnels de la petite enfance dans notre politique de ressources humaines. Leur métier étant physiquement éprouvant, la Ville doit les accompagner dans leur deuxième partie de carrière.

2️⃣ Nous faciliterons et revaloriserons le recours aux assistantes maternelles, notamment en créant de nouvelles maisons des assistantes maternelles. 9 parents sur 10 qui y ont recours se disent très satisfaits. Il faut donc développer cette solution trop mal connue. 

3️⃣ Nous aiderons les assistantes maternelles à financer une partie des investissements indispensables à leur métier (comme par exemple le matériel de puériculture et de jeu).

4️⃣ Nous offrirons une meilleure certification des assistantes maternelles et des nounous parisiennes, grâce à la valorisation des acquis de l’expérience (VAE). Nous voulons leur offrir la possibilité d’acquérir une formation en VAE “CAP Petite enfance”, financée par la Ville. L’intérêt est double : une qualification garantie pour les parents et de meilleures opportunités professionnelles pour celles et ceux qui s’engagent dans ce métier, notamment dans les établissements scolaires parisiens par la suite.

5️⃣ Nous ferons du service minimum d’accueil une réalité. En cas de perturbations graves des transports, nous mettrons en place des solutions pour permettre aux agents de la petite enfance de se loger à proximité de leur lieu de travail.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour la mesure d'audience (en savoir plus).
OK