Personnes âgées

Nos propositions clés 

➡️ Nous créerons un service public du maintien à domicile.

➡️ Nous créerons un « droit au répit », pour les aidants familiaux, avec un compte de 10 jours par an à prendre en urgence ou en programmé pour des vacances.

➡️ Il y aura un adjoint en charge de la lutte contre la solitude dans chaque mairie d’arrondissement.

➡️ Nous aiderons les jeunes retraités à mettre leurs compétences et leur expérience au service d’associations, des jeunes ou de créateurs d’entreprises.

Notre diagnostic 

👉 Deux défis à relever : préserver l’autonomie et les liens sociaux des Parisiens :

Notre société change de visage, Paris change de visage. Avec le réchauffement climatique, le vieillissement de la société est un défi majeur qui se produira dans la même temporalité. Parmi les 470 000 Parisiennes et Parisiens âgés de 60 ans et plus, près de 175 000 vivent seules et environ  28 000 sont en situation de perte d’autonomie, un chiffre qui ne fera que croître dans les années à venir. La solitude est taboue et se rajoute à l’enjeu de la dépendance.

Il est temps de donner la place qu’ils méritent à nos aînés, et de mieux soutenir ceux qui les soutiennent au quotidien. Les aînés ne doivent plus être des parisiens de seconde zone.

👉 La Ville doit aider et accompagner davantage les personnes âgées :

Les mesures mises en place par les services de la Ville n’ont pas réussi à résorber ces difficultés. Il est toujours très compliqué de faire les démarches nécessaires pour obtenir une aide pour un proche en perte d’autonomie. Enfin, l’épuisement moral et physique de l’aidant est une réalité trop souvent oubliée et face à cela les solutions de répit sont trop peu développées. 

Notre société change de visage, Paris change de visage. Avec le réchauffement climatique, le vieillissement de la société est un défi majeur qui se produira dans la même temporalité. Parmi les 470 000 Parisiennes et Parisiens âgés de 60 ans et plus, près de 175 000 vivent seules et environ  28 000 sont en situation de perte d’autonomie, un chiffre qui ne fera que croître dans les années à venir. La solitude est taboue et se rajoute à l’enjeu de la dépendance.

Il est temps de donner la place qu’ils méritent à nos aînés, et de mieux soutenir ceux qui les soutiennent au quotidien. Les aînés ne doivent plus être des parisiens de seconde zone.

👉 Nous aiderons nos aînés à mieux vivre à Paris et à utilement employer leurs compétences et leur expérience :

Il faut adapter la Ville afin qu’elle ne soit plus un espace hostile pour les personnes en perte d’autonomie. Nous voulons mieux agir contre l’isolement, un fléau invisible qui exclut de la société ceux qui sont touchés par elle. Il nous faut recréer du lien entre les générations, pour que Paris ne devienne pas une ville où les âges s’opposent, mais où les jeunes comme leurs aînés peuvent apprendre les uns des autres.  

Nos propositions 

👉 Aider les aînés à rester en forme et à profiter des opportunités qu’offre Paris :

Le temps de la retraite doit être un temps d’opportunités pour les aînés, pour profiter de la vie, s’engager et garder la forme.  La perte d’autonomie est un gigantesque défi. Souvent, on intervient trop tard, quand une dépendance plus ou moins lourde s’est déjà installée. En anticipant, on peut ajouter des années de qualité de vie, à des coûts bien moindres.

1️⃣ Nous aiderons les jeunes retraités à mettre leurs compétences et leur expérience au service d’associations, des jeunes ou de créateurs d’entreprises

🔹Comment ? Nous proposerons à chaque nouveau retraité un entretien pour faire le point sur ses envies et ses compétences. Nous voulons valoriser les compétences développées et proposer un engagement dans une association parisienne ou auprès de jeunes entrepreneurs qui ont besoin de talents et d’expérience pour se développer. Nous faciliterons la mise en contact et créerons une plateforme dédiée à cette fin.

🔹A cette occasion, nous présenterons également à la personne une offre d’activités adaptées à ses goûts :  la Ville dispose d’une offre culturelle et sportive importante mais il est parfois difficile de s’y retrouver. En fonction des goûts, il sera proposé différentes activités culturelles et sportives dans le quartier à des tarifs modérés. 

2️⃣ Nous offrirons un compte de prévention « Aînés en bonne santé » donnant droit à des tarifs adaptés pour une action de prévention de la dépendance par semaine à choisir    parmi : des exercices de mémoire pour ralentir la survenue des maladies comme Alzheimer, des activités physiques et sportives adaptées ou des ateliers avec des enfants.

🔹Comment ? Le « bouquet d’actions de prévention » serait défini à partir de 65 ans lors du bilan de compétences ou avec un autotest très simple sur application mobile ou lors d’un rendez-vous physique dans un des centres de santé de la Ville de Paris. Ces activités seraient toutes disponibles dans le quartier de la personne.

👉 Lutter contre la solitude et faciliter la vie des aidants familiaux :

Lutter contre la solitude, cela signifie aller au plus près des Parisiennes et des Parisiens. Nous devons mieux reconnaître les efforts consentis par les aidants familiaux au service de leurs proches, en redonnant du temps à ceux qui en donnent tant.

1️⃣ Il y aura un adjoint en charge de la lutte contre la solitude dans chaque mairie d’arrondissement. Il aura en charge la bonne gestion de la Maison des Aînés et des Aidants de l’arrondissement. 

2️⃣ Nous créerons un « droit au répit », pour les aidants familiaux, avec un compte de 10 jours par an à prendre en urgence ou en programmé pour des vacances. Durant ce temps, une personne vient chez vous prendre en charge la personne aidée, ou un établissement spécialisé accueillera la personne aidée pendant quelques jours.

👉 Permettre aux personnes âgées de rester autonomes aussi longtemps que possible :

L’enjeu est de rester à domicile plus longtemps et dans de meilleures conditions.

1️⃣ La mairie de Paris, en lien avec les acteurs de l’aide et du soin, créera un service public du maintien à domicile. Les Parisiens pourront avoir accès chez eux à un service de qualité à bas coût, organisé de manière simple, avec des garanties sur le nombre d’intervenants, les horaires, etc.  

2️⃣  Nous développerons les résidences collectives, à taille humaine, permettant à nos aînés de rester dans leur appartement avec des services collectifs adaptés. Paris a des progrès à faire pour mettre à disposition des colocations conviviales dotées de services d’accompagnement mutualisés, des solutions d’accueil familial…    

3️⃣ Nous développerons les logements intergénérationnels en créant une offre labellisée et garantie de logements. 

🔹Comment ? La Ville agira comme « tiers de confiance » entre étudiants et personnes âgées. La colocation intergénérationnelle permet de rompre une certaine solitude tant pour le jeune, par exemple en rentrant des cours, que pour la personne âgée qui se retrouve bien trop souvent seule. En contrepartie du faible loyer, les jeunes pourront souvent rendre de petits services du quotidien, comme par exemple faire quelques courses ou aider à préparer les repas.

 4️⃣ La Ville financera pour tous ceux qui le veulent un bracelet détecteur de chutes connecté, qui rassure tout le monde en appelant les proches ou les pompiers en cas de doute.  

  👉Investir dans les EHPAD pour mieux les adapter aux attentes des Parisiens :

 1️⃣ Nous investirons dans les EHPAD. Nous porterons un plan de rénovation ambitieux sur le parc existant.    

2️⃣  Nous faciliterons très fortement le recours à des solutions comme le viager solidaire. Tous les Parisiens qui pourraient en bénéficier doivent savoir qu’ils peuvent y accéder, en toute sécurité.

3️⃣  Nous mettrons l’accent sur le pouvoir d’achat et la formation des auxiliaires à domicile. Nous réserverons des logements sociaux pour permettre aux professionnels du soin d’habiter à Paris, et nous ouvrirons un Centre municipal de formation d’apprentis avec des formations dans le domaine des services à la personne.    

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour la mesure d'audience (en savoir plus).
OK