Votez sur nos propositions

Depuis plus d'un an maintenant, nous sommes allés à la rencontre des Parisiens. De nos discussions sont nées des premières propositions. Chaque jour, de nouvelles seront élaborées avec vous. Pour découvrir l'ensemble de nos premières propositions, cliquez ici.

Nous vous proposons de voter sur chacune d'entre elles pour choisir celles qui seront intégrées à notre projet pour Paris en décembre. C'est à vous de décider !

Proposition n°1 - Augmenter le nombre de couloirs de bus et en faire respecter l’usage ?
Résumé de la mesure : Le bus est actuellement le seul moyen de transport 100% accessible. Or, en dix ans, sa vitesse est passée de 12km/h à 6. Cela est bien souvent dû au manque de civilité́ et l’utilisation des couloirs de bus par des véhicules non autorises ; les nombreux travaux de voirie y contribuent également. A chaque obstacle sur son couloir, le bus doit faire une manœuvre délicate en raison de son gabarit et perd rapidement de la vitesse. Il parait essentiel de remettre de l’ordre dans le fonctionnement des bus, par exemple via des systèmes de vidéosurveillance, afin de garantir un circuit fluide et faire ainsi en sorte que ce mode de transport puisse à nouveau être considèré comme efficace et de qualité́ par les Parisiens. En outre, et pour attirer plus de voyageurs dans les bus, il sera nécessaire d’augmenter le nombre de kilomètres de couloirs avec la mise en place d’une logique Nord / Sud et Est / Ouest, afin de faciliter les accès vers et depuis le centre de Paris.
Proposition n°2 - Aligner les horaires de sortie des crèches et des écoles ?
Résumé de la mesure : Pour simplifier la vie des parents et les soutenir pour leur permettre de rester vivre à Paris, nous proposons entre autres d'adapter les horaires de sortie des crèches et les horaires des temps périscolaires des écoles de façon à permettre aux parents d’enfants en bas âge de pouvoir faire le tour de ces différentes structures sans stress.
Proposition n°3 - Créer une mutuelle municipale pour permettre aux Parisiens d’avoir une complémentaire santé́, quels que soient leur âge, leur état de santé ou encore leurs revenus ?
Résumé de la mesure : Beaucoup de Parisiens ne sont pas couverts par les dispositifs sociaux existants et sont à la recherche d'une complémentaire moins couteuse pour pouvoir accéder aux soins dont ils ont besoin, comme tout le monde. La moyenne nationale se situe à 1000 euros annuels, mais les tarifs s'établissent à 1200 € à Paris, qui est la ville où les mutuelles sont les plus chères. L’enjeu est de négocier une mutuelle moins chère que la moyenne du marché́ et ouverte à tous, quels que soient l’âge, l’état de santé, le secteur d'activité́ ou le niveau de revenus. La ville jouerait le rôle d’intermédiaire en lançant un appel d’offres. Le principe pour réaliser des économies est celui de n’importe quel achat de gros.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour la mesure d'audience (en savoir plus).
OK